Concevoir l’éclairage de sa maison : comment faire les bons choix ?

Pour être réussi, l’éclairage d’une maison doit répondre à des besoins, des envies mais aussi des contraintes. En effet, il faut prendre en compte et mixer de nombreux critères différents, techniques et esthétiques, pour composer un éclairage efficace au quotidien selon les zones, qui soit aussi décoratif. Pas si simple de concevoir l’éclairage de sa maison. Implantation, contraintes techniques, choix esthétiques, de nombreux paramètres doivent être anticipés et coordonnés. La lumière artificielle est un élément essentiel pour votre confort et pour la décoration d’intérieur que vous imaginez. Voici quelques étapes incontournables pour un éclairage au top.

  • PRÉVOIR ET CONCEVOIR L’IMPLANTATION

L’étude de l’implantation électrique des points lumineux constitue une étape capitale. En effet, c’est à cet instant que nous pourrons déterminer les besoins en lumière de chaque pièce, et ce, en fonction de vos envies. Réfléchissez et dressez une liste de vos désirs : Plutôt ambiance tamisée et éclairages indirects dans la chambre des parents? Éclairage fonctionnel et efficace au dessus du plan de travail de la cuisine? Possibilité de varier les intensités lumineuses dans les pièces de vie? Toutes vos idées seront à prendre en considération pour créer un éclairage réussi! Aussi l’éclairage doit être anticipé en fonction des aménagements que vous prévoyez. Ainsi, il est indispensable de contextualiser le futur emplacement de vos luminaires avec l’aménagement intérieur et l’implantation de vos meubles. C’est le secret d’un éclairage bien pensé. Sortez des sentier battus et des implantations classiques et convenues comme le conventionnel plafonnier situé au milieu de la pièce. L’implantation spécifique est un atout esthétique de taille ! Grâce à une implantation bien pensée vous pourrez matérialiser les différents espaces de votre habitation, tels que : espace salle à manger, suspension au-dessus d’un bar ou encore des spots incrustés au sol pour mettre en évidence votre architecture intérieure et extérieure.

  • PENSER A CRÉER SA MÉTÉO INTÉRIEURE

Réfléchissez à l’avance à l’ambiance lumineuse que vous souhaitez donner à chaque pièce et suivez vos envies déco. Éclairage tamisé ou fonctionnel, on n’éclaire pas une salle de bain de la même manière qu’une chambre à coucher. Les futures affectations détermineront le type d’implantation et le type de luminaire à privilégier. Il est indispensable de réfléchir au « climat » lumineux que vous souhaitez installer dans chacune des pièces de votre habitation. Ainsi si vous préférez les éclairage indirects, privilégiez l’ajout de « prises commandées » afin de pouvoir y raccorder des lampes à poser. Au contraire si vous aimez les ambiances design, les spots encastrés vous raviront ! Ne perdez pas du vue qu’un éclairage confortable est une subtile combinaison entre éclairage d’ambiance et éclairage fonctionnel

  • ANTICIPER LE CHOIX DES LUMINAIRES

Vous rêvez de suspensions ? Attention à bien prévoir l’emplacement des arrivées électriques à l’avance, pour que le résultat soit optimal. Certaines pièces, comme le salon, la cuisine ou la chambre à coucher, requièrent plusieurs types d’éclairage, donc plusieurs sources lumineuses. Pensez à associer les luminaires pour donner du relief à vos espaces. Par exemple dans le salon, les lampes à poser et lampadaires viendront en complément d’une suspension ou d’un plafonnier dédié à l’éclairage principal de la pièce. N’oubliez pas que la lumière structure l’espace. Utilisez l’éclairage d’accentuation pour mettre en valeur des objets, des tableaux ou une pièce d’architecture.

  • Osez des implantations originales
Les lampes sont des objets décoratifs puissants. Osez donner libre cours à votre imagination et ainsi créer des ambiances uniques. Spots placés dans les coins, corniches lumineuses, éclairages intégrés au sol, autant d’éléments qui signent une déco lumineuse et originale. Imaginez l’ambiance que vous aimeriez créer dans vos pièces, cela déterminera le type d’éclairage souhaité : suspension pour un éclairage direct, appliques pour un éclairage indirect. Également, l’installation d’interrupteurs variateurs pour jouer avec les ambiances lumineuses seront d’une grande utilité !
  • PRENDRE EN COMPTE LE RENDU LUMINEUX PAR RAPPORT AU VOLUME DE LA PIÈCE
Les dimensions des lampes mais aussi les implantations sont primordiales. Dans les petits espaces par exemple, les appliques sont à éviter : elle gâcheraient un pan de mur pour le rangement. Evitez aussi les luminaires suspendus dans les endroits où le plafond est bas. Projetez vous des les lieux et imaginez la disposition de vos meubles. Cela vous aidera à déterminer les besoins adéquat. Ainsi savoir où se placera le lit permettra de déterminer avec exactitude l’emplacement des lampes liseuses. Il en va de même pour les autres meubles et les autres pièces de votre maison.
  • MULTIPLIER LES SOURCES LUMINEUSES

Prévoyez plusieurs points lumineux dans chaque pièce et ajoutez des « plus » comme des variateurs d’intensité lumineuse, des spots ou des lampes orientables. Plus vous aurez de points lumineux, plus vous aurez la possibilité de jouer sur les différents types d’ambiances qu’elles peuvent créer. Par exemple, dans une salle de bain prévoyez un éclairage fonctionnel mais aussi un éclairage décoratif et zen qui vous permettra de créer un espace détente à vos envies. Les variateurs de lumière sont de précieux alliés : à partir du même point lumineux il vous sera possible de créer soit une ambiance tonique ou une ambiance tamisée. Pour moduler l’intensité lumineuse dans une salle à manger lors d’un repas ou créer une ambiance cosy dans le salon, le variateur s’impose.

  • CHOISIR LES BONNES AMPOULES

Il ne faut pas négliger cette étape. Il est indispensable de sélectionner vos ampoules en fonction des luminaires mais aussi du rendu souhaité. La température de couleur (exprimée en °Kelvin), l’IRC (Indice de Rendu des Couleurs) et les lumens sont les trois critères essentiels. Nous n’utiliserons pas le même type de lumière dans une salle de bain ou dans un salon. Pour les usages fonctionnels, privilégiez les éclairage « blancs », au contraire, pour les ambiance cosy tournez-vous vers le jaune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *